Chronique 56

1651 - Les infos du XVIIe siècle


1651. - Bien que ne pouvant prouver son ancienneté en raison de la destruction en 1651 de ses archives par les soldats du général anglais George Monk (1608-1670), l’Ancienne Loge de Dundee affirme avoir été fondée sous le rè­gne du roi David Ier d’Écosse (1084-1153). Elle sera l’une des trente-trois loges participant en 1736 à la création de la Grande Loge d’Écosse.

17 décembre 1663. - Réunis en assemblée à Londres, sous la présidence du roi Charles II d’Angleterre, « reçu maçon pendant son exil [en France] », les francs-maçons de Londres élisent comme Grand Maître Henry Jermyn, comte de Saint-Alban. William Preston relate le fait. Daruty se demande où Charles II a pu être reçu maçon : « Sur le continent ? Mais alors la Maçonnerie y aurait été déjà intro­duite… »

L’église Notre-Dame de Bonne Nouvelle, à Paris, devient le siège d’une confrérie (religieuse) des tailleurs de pierre, instituée sous le vocable de L’Ascension de Notre-Seigneur. Sur sa bannière figurent le compas et le fil à plomb.

25 mars 1688. - Création présumée mais non prouvée, d’une loge militaire au sein du Royal Irlandais, un régiment stuartiste prétendument installé à Saint-Germain-en-Laye. Cette loge, si elle a jamais existé, serait la pre­miè­re loge maçonnique française. 

1698. - Un tract antimaçonnique est mis en circulation à Londres «à l’intention de toutes les bonnes gens de la Cité ». On s’y élève contre les actions néfastes et diaboliques des Freed Masons (francs-maçons) – « qui personnifient l’Antéchrist annoncé pour détourner les hommes de leur foi en Dieu».

-----

   ©  Guy  Chassagnard  -  2019