Chronique 71

1714 - Le Manuscrit Kevan

Ce manuscrit, peu connu en France – parce que rarement traduit en français – a été trouvé en 1954, dans une collection de vieux documents, par un certain Frère P. Kevan et remis par celui-ci à la Grande Loge d’Écosse. On prétend, sans pouvoir l’affirmer, qu’il date de l’année 1714... 

Son intérêt est d’être l’un des derniers Anciens Devoirs maçonniques recensés. 

On y relève :


Question. - Êtes-vous Maçon ?

Réponse. - Oui, bien sûr, je le suis.


Q. - Comment le saurai-je ?

R. - Vous le saurez en temps et en lieu opportuns.


Q. - Quel est le premier point de l’entrée ?

R. - Donnez-moi le premier, je vous donnerai le second.

 

Q. - Le premier est de celer et de cacher [nos secrets].

R. - Le second sous peine (on passe la main droite de l’o­reille gauche vers le droite) d’avoir la gorge tranchée.


Q. - Qu’est-ce qui rend une Loge juste et parfaite ?

R. - Sept Maîtres, cinq Apprentis, à une journée d’un bourg, là où on n’entend pas d’aboiement de chien ou de chant de coq.


Q. - Combien y a-t-il de points du Compagnonnage ?

R. - Cinq, le premier, pied contre pied,

Le deuxième, genou contre genou, 

Le troisième, cœur contre cœur, 

Le quatrième, main dans la main, 

Le cinquième, oreille contre oreille.

-----

   ©  Guy  Chassagnard  -  2019